BLOGUE

ECOTIERRA: une incursion dans le monde d’un Alumni

par | 01/05/2021 | Article de blogue

Alumni Espace-inc

Accompagnée en intensif pendant plus de quatre ans, afin de soutenir la croissance de son modèle d’affaires alignant des valeurs de développement social, de préservation de l’environnement et de partage de la richesse économique, ECOTIERRA a été l’une des premières entreprises accompagnées par Espace-inc. Sélectionnée pour son modèle d’affaires innovant, qui rejoignait les valeurs de l’accélérateur, cette entreprise nous inspire encore aujourd’hui. Espace-inc est fière d’avoir pu contribuer au succès d’ECOTIERRA et de suivre ses progrès.

 

Un modèle d’affaires innovant

ECOTIERRA est un développeur de projets forestiers et agroforestiers durables. L’entreprise travaille main dans la main avec des milliers de petits producteurs agricoles, principalement en Amérique latine, afin de les aider à mieux utiliser et protéger leurs terres tout en accélérant le développement durable de leur communauté, s’attaquant aux enjeux de changements climatiques et de dégradation des sols.

Son succès découle de son engagement à développer des partenariats solides et durables en encourageant la responsabilité sociale et l’approvisionnement responsable, tout en utilisant les bénéfices de la finance carbone afin d’optimiser les chaînes de valeur et ainsi assurer la gestion durable du paysage.

 

Des fondateurs engagés depuis plus de 20 ans dans l’économie sociale

ECOTIERRA a été fondée en 2011 par Étienne Desmarais (technicien en agriculture biologique) et Karina Santana (enseignante, péruvienne d’origine). Toutefois, leur histoire débute bien avant cela, en 2001, alors que tous les deux étaient très impliqués dans la création de la Pro-A, un accélérateur de coopératives au Pérou. La mission d’avoir des impacts sociaux dans des communautés en développement était déjà forte à ce moment! Ayant soutenu le développement de plus de 5 coopératives productrices de café, de riz, d’artisanat et de sucre de canne, ils ont pris la décision de revenir au Québec pour créer Distribution Solidaire, un pionnier au Québec du commerce équitable. L’objectif était de développer les marchés pour les produits que les coopératives produisaient. L’ONG est toujours en opération.

 

Pourquoi est née Ecotierra?

Ce sont les enjeux sociétaux et environnementaux autour de l’agriculture qui ont poussé les deux cofondateurs à se mobiliser afin de générer un changement durable qui, en plus de promouvoir la responsabilité sociale et l’approvisionnement responsable, permet aux producteurs de construire des entreprises durables qui améliorent la qualité de vie de leur communauté. Aujourd’hui, ECOTIERRA est active dans quatre pays : Canada, Pérou, Colombie et Côte d’Ivoire. L’entreprise travaille donc beaucoup avec des producteurs de café et de cacao, des cultures agroforestières prédominantes dans trois de ces pays. 

 

Quels sont les enjeux de la production de café?

Bien que le café ne soit pas en baisse de popularité, son prix, lui, est à la baisse depuis quelques années. Cette crise oblige les producteurs de café à vendre leur récolte en dessous du prix de production. On ne parle pas ici d’une simple baisse de revenus. Cette situation impacte absolument toute la chaîne de production du café. Évidemment, sans revenus, on ne peut pas réinvestir dans notre entreprise. C’est la triste réalité de nombreux producteurs. Ils produisent peu (et de basse qualité) et vendent aux marchés locaux (sans certifications) à des prix bas. Ils n’ont donc pas de capacité d’investissement. La terre se dégrade, les rendements baissent et ils doivent déboiser pour continuer à générer des revenus. L’ampleur des impacts néfastes de ce cercle vicieux est ahurissante.

 

C’est sans parler des enjeux climatiques auxquels il faut faire face afin de pouvoir même songer à continuer à produire du café dans le futur. Le caféier est une plante fragile particulièrement vulnérable aux variations météorologiques. Les changements climatiques, qui causent parfois une hausse de température et du niveau d’humidité, peuvent favoriser la prolifération de maladies fongiques telles que la rouille orangée qui a fait des ravages en 2008 sur l’ensemble du territoire de la Colombie. Par ailleurs, avec la hausse des températures, les plantations doivent être installées toujours plus en altitude, ce qui cause le déboisement et la réduction de l’espace cultivable disponible (car plus on monte dans les montagnes… plus l’espace diminue).

À l’origine, le caféier est une plante qui pousse à l’ombre des forêts pour se protéger du soleil plombant. Au fil du temps, avec la domestication du caféier, les plantations plein soleil se sont répandues. Cela permet de maximiser l’espace et d’accroître un peu la taille des récoltes. Cette pratique a toutefois un coût environnemental puisque la culture plein soleil nécessite davantage d’intrants – fertilisations et contrôle des maladies. De plus, la monoculture draine le sol au fil du temps. Les terres ainsi appauvries en éléments nutritifs sont alors difficiles à cultiver et se voient abandonnées au profit de nouvelles terres déboisées. 

Comment régler ces problèmes?

 

Au démarrage d’ECOTIERRA, l’entreprise travaillait sur des projets agroforestiers, des crédits carbone et du soutien aux coopératives, de pair avec des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux. L’équipe, voulant adresser les enjeux de toute la chaîne de valeur de production du café et la lenteur à faire financer l’envergure de ses projets, a décidé de créer un fonds d’investissement, soit le fonds Urapi Sustainable Land Use. Ce fonds est voué au financement de 4 à 5 projets d’envergure ayant un impact maximal pour les petits producteurs, l’environnement et les changements climatiques. L’objectif du fonds est de briser le cercle de pauvreté et de déforestation que l’on retrouve dans de nombreuses zones agroforestières dominées par de petits producteurs. L’équipe d’ECOTIERRA a passé plus de trois années à convaincre des investisseurs de partout à travers le monde à se rallier à leur vision. Leur persévérance a porté fruit. On parle aujourd’hui d’un fonds de 40 M$ USD pour une durée de 15 ans.

 

Des projets d’impact axés sur la durabilité

 

L’un des premiers projets du fonds, le projet Café Selva Norte, a été créé pour répondre aux enjeux de changements climatiques et de dégradation des sols. Cette initiative permet de s’attaquer à la prolifération des maladies et d’augmenter la résilience des systèmes productifs face aux changements climatiques. Dans le cadre de ce projet, ECOTIERRA offre aux fermiers des solutions concrètes et basées sur l’agriculture biologique. L’entreprise travaille aussi à revitaliser les sols avec un programme de plantation d’arbres afin de reboiser les terres environnantes et contribuer au maintien de la biodiversité.

Avec ce projet, ECOTIERRA entend:

  • Offrir du micro-crédit à 3000 producteurs et leur permettre de doubler leurs revenus
  • Financer la conversion de 8 250 hectares en systèmes agroforestiers durables
  • Conserver 200 000 hectares de forêt
  • Isoler et éviter l’émission de 3,8 tonnes métriques de Co2

ECOTIERRA compte un autre projet, lancé à la fin 2020 et financé par le fonds Urapi, le projet RioSierra en Colombie. Ce projet permet au groupe Red Ecolsierra, soit un regroupement de 22 associations de producteurs de café, de réaliser leur plein potentiel tout en multipliant leurs impacts sociaux et environnementaux via des mécanismes de microcrédit pour la plantation de systèmes agroforestiers café et cacao ainsi que la mise en place de pratiques d’apiculture (miel).

Du côté commercial, ECOTIERRA appuie ses partenaires producteurs avec ElevaFinca, une marque ombrelle pour les produits comme le café produit par les coopératives financées par le fonds Urapi. ElevaFinca permet à ECOTIERRA de dédier toute une équipe spécialisée en vente afin d’offrir aux acheteurs des solutions clés en main qui comblent leurs objectifs d’approvisionnement et de durabilité. 

Comment ECOTIERRA génère un changement durable?

 

TRAVAILLER AVEC LES PETITS PRODUCTEURS: 

Un modèle d’affaires axé sur des valeurs sociales

Au cœur du modèle d’affaires d’ECOTIERRA se trouvent des humains. Des fermiers qui peinent à gagner assez pour faire vivre leur famille. Pour s’attaquer aux enjeux des changements climatiques, de déforestation et de dégradation de la qualité des sols, ECOTIERRA a développé une relation proche et empathique avec les petits producteurs de café. Ils comprennent leurs réalités et, à travers leurs activités, ECOTIERRA leur donne les moyens financiers et les connaissances pour les aider à changer leurs façons de pratiquer une agriculture plus durable. Les fermiers ont ainsi le pouvoir de prendre en main leur production et de devenir autosuffisants. La relation étroite entre les fermiers et les gens d’ECOTIERRA permet à l’entreprise de demeurer attentive aux besoins réels des producteurs et de développer des projets qui répondent à leurs besoins de subsistance à travers les défis quotidiens d’une culture durable, mais aussi économiquement rentable. 

« Il faut avancer au rythme des petits producteurs avec qui nous travaillons et leur offrir des options qui ne sont pas trop loin de ce qu’ils connaissent, ou de ce qu’ils voient chez leurs voisins et autres membres de la coopérative ».

Guillaume Nadeau, directeur général adjoint, ECOTIERRA

 

AMÉLIORER LES CONDITIONS DE VIE: 

Des solutions concrètes pour les coopératives de petits producteurs

Pour avoir un impact durable, ECOTIERRA travaille non seulement à changer les mentalités, mais aussi à donner les moyens aux petits producteurs de faire différemment. Par exemple, grâce aux investissements réalisés via le fonds Urapi, les producteurs et leurs coopératives du projet Café Selva Norte sont maintenant partenaires dans la construction d’un tout nouveau moulin à café dans leur zone de production. Actuellement, les coopératives doivent déplacer le café sur de très grandes distances pour le faire préparer à l’exportation, ce qui augmente les coûts et rend la traçabilité difficile. De plus, l’usure des équipements disponibles dans ces moulins ne permet pas de garantir une bonne qualité du produit fini. La technologie des nouvelles installations offrira des conditions de travail plus sécuritaires, une meilleure traçabilité du grain et une meilleure qualité du produit. Évidemment, le prix de vente est fixé en fonction de celle-ci. Cette amélioration a donc un impact important. 

Cela dit, les nouvelles installations ne sont qu’une partie de l’aide offerte. ECOTIERRA a toute une équipe d’experts qui travaille avec les producteurs afin de faciliter la vente, mettre en valeur les produits, mettre en place des pratiques plus environnementales, participer à des foires commerciales et beaucoup plus.

 

LUTTER CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES: 

Les crédits carbone

Les projets d’ECOTIERRA permettent de générer des crédits carbone. Certifiés sous le standard VCS, les projets validés par ECOTIERRA génèrent des crédits de carbone par la plantation d’arbres et par la conservation de forêt. Les crédits sont ensuite vendus par son équipe et les sommes amassées sont redirigées vers les producteurs partenaires et réinjectées dans différents volets.

 

Comment se calculent les crédits carbone?

« On doit prendre en compte le principe d’additionnalité, soit que le projet doit générer un changement, et c’est ce changement qui est calculé. Donc, dans nos projets, nous générons des crédits de carbone par la plantation d’arbres et par la conservation de forêt. »

 Guillaume Nadeau, directeur général adjoint, ECOTIERRA

 

Du cercle vicieux au cercle vertueux!

Le modèle d’affaires d’ECOTIERRA est porté par des valeurs sociales et environnementales fortes. Grâce à son soutien, les petits producteurs peuvent enfin sortir du cercle vicieux dans lequel ils se trouvent et participer à générer le changement nécessaire à développer à leur tour des modèles d’affaires durables. Le cercle continue, mais cette fois il est rempli d’espoir!

Voilà, en quelques paragraphes, ECOTIERRA, une entreprise et un modèle d’affaires dont nous sommes extrêmement fiers!

Bravo à toute l’équipe pour votre vision, votre détermination à aller au-delà des barrières et votre travail exceptionnel!

Rédaction et entrevue : 

Amélia Bourbonnais 
Coordonnatrice administrative
Espace-inc

Partenaires majeurs